Votre agence digitale spécialisée dans l'immobilier d'investissement : LMNP, Nue-Propriété et SCPI

Lots

Louer

Viager

Programmes

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

La dernière maison de Picasso trouvera-t-elle enfin preneur ?

Publié le
La dernière maison de Picasso trouvera-t-elle enfin preneur ?

TENDANCE IMMOBILIER -  La dernière demeure du peintre, que l’on croyait adjugée à un financier sri-lankais, sera finalement vendue aux enchères cet automne à Grasse. Une nouvelle tentative pour trouver un propriétaire à cette maison, dont l’histoire a déjà fait couler beaucoup d’encre.

Nouveau rebondissement dans l’acquisition de la demeure devenue célèbre pour avoir appartenu au peintre espagnol Pablo Picasso à la fin de sa vie. Alors que l’on pensait la propriété aux mains d’un financier d’origine sri lankaise après une vente aux enchères en janvier 2017, il semblerait en effet que la transaction ait été annulée. Ll’homme d’affaires, nommé Rayo Withanage, ne se serait pas déplacé lors du rendez-vous fixé avec la banque pour conclure la vente. L’acquisition n’a donc jamais pu être finalisée devant un notaire. Ce surprenant renoncement signe ainsi le dernier épisode en date dans l’histoire mouvementée de la maison.

La magnifique villa passe en effet de mains en mains depuis des années. Autrefois propriété de la famille Guinness, elle a été achetée en 1961 par Pablo Picasso et sa femme. Le peintre y vécut quasiment reclus jusqu’à sa mort en 1973. Jacqueline Roque y demeura quant à elle jusqu’en 1986, date à laquelle elle se donna tragiquement la mort. Catherine Hutin-Blay, la fille de Jacqueline Roque et belle-fille de l’artiste hérita alors du bien. Elle n’y habita pas et laissa le mas, surnommé «L’Antre du Minotaure», à l’abandon pendant 21 ans.

En 2008, la propriété fut discrètement revendue par un marchand d’art belge pour un montant compris entre 10 et 12 millions d’euros. Après avoir déboursé près de 10 millions d’euros de travaux pour rénover l’endroit, le nouveau propriétaire tenta de réaliser une énorme plus-value, en mettant en vente la demeure pour 170 millions d’euros. Un prix démesuré qui ne trouvera pas preneur. La vente s’enlise, et le bien est finalement mis aux enchères en 2016. On connaît désormais la suite.

L’agence immobilière Christie’s International, spécialisée dans les biens de luxe, a donc relancé la communication autour de la demeure. Outre son illustre ancien propriétaire, la villa ne manque pas d’atouts pour séduire les acheteurs potentiels.

Située dans le charmant village provençal de Mougins, la maison principale, de trois étages, offre en effet à ses habitants une immense superficie de 1500 mètres carrés. Elle comprend 32 pièces entièrement rénovées dans un style contemporain, dont 15 chambres et 12 salles de bain. Le terrain inclut également un terrain de tennis, une piscine, un spa, un hammam et une cave à vin de 5000 bouteilles. En prime, un magnifique jardin méditerranéen s’étend sur près de trois hectares.

La bâtisse sera ainsi mise aux enchères le 12 octobre prochain, au prix initial de 20 millions d’euros. Les candidats devront satisfaire à deux obligations: venir avec un avocat et lui avoir remis, au préalable, un chèque de garantie émis par une banque française pour un montant représentant 10 % du prix de départ, soit un peu plus de deux millions d’euros. Des acheteurs chinois et américains seraient déjà intéressés.

Et vous ...?

ASTRE IMMOBILIER